Syrie: l'UE proroge d'un an les sanctions à l'encontre du régime

28.05.2018

Photo: Union européenne 


Le 28 mai 2018, le Conseil a prorogé les mesures restrictives prises par l'UE à l'encontre du régime syrien jusqu'au 1er juin 2019. Compte tenu de la répression actuellement exercée à l'encontre de la population civile, l'UE a décidé de maintenir ses mesures restrictives contre le régime syrien et ceux qui le soutiennent, conformément à la stratégie de l'UE à l'égard de la Syrie.

Le Conseil a également mis à jour les informations relatives à certaines personnes et entités figurant sur la liste et en a enlevé les noms de deux personnes décédées. La liste comprend désormais 259 personnes et 67 entités visées par une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et par un gel de leurs avoirs. Les dernières personnes dont les noms ont été ajoutés ont été inscrites sur la liste des sanctions en raison de leur rôle dans l'utilisation d'armes chimiques, comme c'était le cas pour les quatre personnes qui y ont été inscrites le 19 mars 2018.

Plus largement, les sanctions actuellement en vigueur contre la Syrie comprennent un embargo pétrolier, des restrictions frappant certains investissements, un gel des avoirs détenus par la banque centrale syrienne dans l'UE et des restrictions frappant les exportations d'équipements et de technologies susceptibles d'être utilisés à des fins de répression interne, ainsi que d'équipements et de technologies destinés à surveiller ou intercepter les communications Internet ou les communications téléphoniques.

Pour lire le communiqué de press, cliquez ici.

Visiter la page consacrée à la réunion sur le site du Conseil de l'Union européenne.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus