De nouvelles mesures pour lutter contre les pratiques illégales en matière de concurrence dans le marché intérieur

20.06.2018

Photo: Union européenne


Le Comité des représentants permanents de l'UE (Coreper) a approuvé ce jour un accord entre le Conseil, représenté par la présidence bulgare, et le Parlement européen sur de nouvelles mesures visant à adapter la mise en œuvre des règles de concurrence à l'ère du numérique et à lutter contre les pratiques illégales en matière de concurrence dans l'UE.

Les nouvelles règles renforceront la coopération entre les autorités nationales de concurrence et la Commission européenne et constitueront un moyen efficace de veiller à ce que la concurrence libre et ouverte ne soit pas faussée dans le marché intérieur.

"Une mise en œuvre effective des règles de concurrence est nécessaire pour protéger les consommateurs contre les pratiques commerciales illégales qui maintiennent les biens et les services à des prix artificiellement élevés. Dans le même temps, une meilleure mise en œuvre permettra de veiller à ce que les entreprises se livrent une concurrence équitable en Europe, de façon à produire de la richesse et à créer des emplois."

Emil Karanikolov, ministre bulgare de l'économie

Un véritable espace commun de mise en œuvre des règles de concurrence en Europe garantit des conditions plus équitables pour les entreprises opérant dans le marché intérieur et rend les conditions moins inéquitables pour les consommateurs.

Les distorsions de concurrence sapent la confiance des consommateurs dans le marché intérieur, y compris dans l'environnement numérique.

La nouvelle directive prévoit de meilleurs outils pour la mise en œuvre des règles de concurrence par la sphère publique.

Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil de l'Union européenne

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus