Corps européen de solidarité: du projet pilote à la réalité

27.06.2018

Photo: Union européenne/ François Walschaerts


Le 27 juin, les ambassadeurs auprès de l'UE ont confirmé un accordentre la présidence bulgare du Conseil et les représentants du Parlement européen concernant un cadre juridique applicable au corps européen de solidarité (CES) et un budget correspondant pour la période 2018 à 2020.

Le CES a été créé pour permettre aux jeunes de 18 à 30 ans de prendre part à un éventail d'activités de solidarité dans différents domaines (l'environnement, la culture, les services sociaux, l'aide aux réfugiés, aux migrants, aux enfants et aux personnes âgées) en tant qu'expression concrète de valeurs européennes. L'objectif du CES est de contribuer à répondre à des besoins sociétaux non satisfaits, tout en améliorant le développement des jeunes sur les plans personnel, éducatif, social, civique et professionnel.
L'accord de ce jour permet de passer à la deuxième phase de la mise en œuvre du CES et d'atteindre l'objectif de voir les 100 000 premiers Européens participer au CES d'ici 2020.

"En quelques mois seulement, le CES a déjà fait ses preuves: des jeunes ont décidé de consacrer leur temps à aider les autres, en sachant que cette expérience enrichissante les aidera à l'avenir, tant du point de vue personnel que professionnel. Le message est clair: la solidarité européenne n'est pas qu'un slogan mais une réalité. Et, aujourd'hui, cette réalité peut s'épanouir grâce à un accord qui définit des règles claires pour ce programme et lui octroie un financement approprié."

Krasen Kralev, ministre de la jeunesse et des sports de la République de Bulgarie et président du Conseil

La proposition concernant un corps européen de solidarité a été présentée par la Commission dans le cadre d'un ensemble plus large d'initiatives intitulé "Investir dans la jeunesse de l'Europe" lancé le 7 décembre 2016. Le CES s'appuie sur l'expérience du service volontaire européen (SVE), qui permet depuis 20 ans à des jeunes de participer à des activités de volontariat, ainsi que de politiques et programmes tels que la garantie pour la jeunesse et "Ton premier emploi EURES".
Depuis son lancement en décembre 2016, huit programmes différents du CES ont été mobilisés dans toute l'UE pour proposer aux jeunes du volontariat, un stage ou un emploi dans des secteurs liés à la solidarité. Jusqu'à présent, près de 60 000 jeunes se sont inscrits et près de 5 000 d'entre eux ont débuté un placement. 
Après une introduction progressive réussie du projet, il fallait des règles claires et un budget approprié.

Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil de l'Union européenne

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus