Lutte contre la traite des êtres humains en Libye: l'UE sanctionne six passeurs et trafiquants d'êtres humains conformément à la décision des Nations unies

15.06.2018

Photo: Union européenne


Le 14 juin, le Conseil a transposé dans le droit de l'Union les sanctions adoptées le 7 juin par les Nations unies, qui imposent une interdiction de voyager et un gel des avoirs à l’égard de six passeurs et trafiquants d'êtres humains opérant en Libye, quatre étant de nationalité libyenne et deux de nationalité érythréenne. Les personnes visées par les sanctions sont des acteurs clés de la traite des êtres humains et du trafic de migrants en Libye et dans les pays voisins.

C'est la première fois que les Nations Unies instituent des sanctions contre des trafiquants d'êtres humains. La décision du comité du Conseil de sécurité des Nations unies est le fruit d'efforts coordonnés déployés par plusieurs États membres de l'UE.

Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil de l'Union européenne

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus