Aliments médicamenteux pour animaux: le feu vert du Conseil met un point final au paquet "médicaments vétérinaires"

27.06.2018

Le 27 juin 2018, les ambassadeurs auprès de l'UE réunis au sein du Comité des représentants permanents (Coreperont confirmé l'accord intervenu le 19 juin entre la présidence bulgare du Conseil et des représentants du Parlement européen sur les aliments médicamenteux pour animaux, c'est-à-dire les aliments pour animaux qui contiennent des médicaments destinés au traitement ou au contrôle des maladies chez les animaux d'élevage, les espèces d'aquaculture et les animaux de compagnie.

Ces nouvelles règles ont pour but d'harmoniser, en garantissant un haut niveau de sécurité, la fabrication, la commercialisation et l'utilisation d'aliments médicamenteux pour animaux et de produits intermédiaires dans l'UE, ainsi que de tenir compte des évolutions technologiques dans ce domaine.

"Aujourd'hui, nous avons mis la dernière pièce du puzzle: le paquet "médicaments vétérinaires" est complet, le secteur est à présent doté de règles modernes qui favoriseront la compétitivité et l'innovation, faciliteront également les échanges et renforceront la lutte de l'UE contre la résistance aux agents antimicrobiens."

Roumen Porojanov, ministre de l'agriculture, de l'alimentation et des forêts de la République de Bulgarie et président du Conseil

Le cadre juridique actuel concernant les aliments médicamenteux pour animaux remonte à 1990, soit avant la création du marché intérieur, et il n'a jamais été adapté depuis lors, ce qui a généré des différences quant à sa mise en œuvre d'un État membre à l'autre.

Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil de l'Union européenne

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus