Les ministres bulgares de la Justice et de l’Intérieur ont tracé les priorités de la présidence devant la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen

11.01.2018

Photo: Parlement européen


Deux ministres bulgares – Mme Tsetska Tsatcheva, ministre de la Justice, et M. Valentin Radev, ministre de l’Intérieur, ont parlé aujourd’hui devant les membres de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen, en présentant les priorités de la présidence bulgare dans le domaine de la justice et des affaires intérieures.

Mme Tsatcheva, ministre de la Justice, a déclaré : « Les objectifs sont fixés, les tâches sont assignées. Ensemble avec le Parlement européen, nous travaillerons pour la réalisation du projet européen commun, la protection des droits fondamentaux des citoyens européens et le renforcement de la sécurité. Nous réaliserons les compromis qui sont nécessaires dans l’intérêt général pour le renforcement de l’espace européen de liberté, sécurité et justice. »

Tsetska Tsatcheva a souligné l’ambition de la Bulgarie en matière d’institutionnalisation et de fonctionnement du Parquet européen. La présidence bulgare travaillera intensément aussi pour la finalisation des négociations tripartites (trilogues) sur le Règlement relatif à Eurojust. La Bulgarie accorde une attention spéciale au développement de la justice électronique. La présidence bulgare poursuivra le travail actif sur le Règlement relatif à la vie privée et aux communications électroniques en vue d’obtenir une orientation générale et de commencer les négociations avec le PE. La Bulgarie attache une importance particulière à la proposition de Directive visant à lutter contre le blanchiment de capitaux au moyen du droit pénal et de Règlement concernant la reconnaissance mutuelle des décisions de gel et de confiscation. Nous travaillerons activement avec le PE sur les projets de Règlement et de Directive concernant l’extension du système ECRIS aux ressortissants de pays tiers et aux apatrides. La présidence envisage d’atteindre un accord au sein du Conseil sur la proposition de directive concernant la lutte contre la fraude et la contrefaçon des moyens de paiement autres que les espèces.

Radev, ministre de l’Intérieur, a déclaré : « Au cours des quelques dernières années l’Union européenne devait faire face à des défis sérieux – défis complexes en matière de sécurité, d’une part, et une pression migratoire sans précédent, d’autre part. Leur maîtrise a imposé l’application de mesures complexes. Plusieurs mécanismes européens ont été renforcés et dans le même temps de nouveaux en ont été créés et adoptés. C’est le moment de faire aboutir nos efforts pour trouver des solutions. La présidence bulgare prend cette tâche très au sérieux. Nous avons l’ambition de travailler pour obtenir un résultat maximal et proposer des décisions européennes communes qui permettront à l’Union de réagir de manière adéquate vis-à-vis des défis actuels. »

Les principales priorités de la Bulgarie en matière de sécurité et des affaires intérieures sont deux : une gestion plus efficace de la migration et le renforcement de la sécurité des citoyens européens.

En matière de gestion de la migration, la présidence travaillera activement sur la dimension extérieure, y compris sur les causes de la migration, la coopération avec des pays tiers, la politique de retour et l’amélioration des voies de migration légale. Quant à la dimension intérieure, la présidence se concentrera sur la finalisation de la réforme du régime d’asile européen commun. Par rapport à la sécurité, la présidence orientera ses efforts vers l’application efficace de la Stratégie de sécurité intérieure mise à jour et de ces trois piliers : la lutte contre la criminalité organisée, la lutte contre le terrorisme et la lutte contre la cybercriminalité. Une attention spéciale sera réservée au processus de réalisation de l’interopérabilité. L’on travaillera pour l’obtention d’un accord sur les changements à apporter au Système d’information Schengen et au Règlement relatif à eu-LISA. Des efforts seront fournis pour obtenir un accord dans le cadre du Conseil sur le nouveau paquet législatif en matière d’interopérabilité des bases de données européennes. On cherchera à obtenir un accord politique sur le système ETIAS le plus vite possible.

Radev a également présenté des détails sur la priorité spécifique de la présidence bulgare, la perspective européenne pour les Balkans occidentaux et le lien entre la sécurité dans la région et le tableau général de la sécurité dans l’UE.

Tsetska Tsatcheva et Valentin Radev ont été les premiers ministres à avoir été auditionnés, comme c’est la tradition au début de chaque nouvelle présidence du Conseil de l’UE. Leurs collègues seront entendus pendant la troisième semaine de janvier. Un programme détaillé des auditions est disponible en ligne.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus