Communiqué de presse conjoint à l'issue de la quatrième session du Conseil d'association entre l'Union européenne et la Géorgie

06.02.2018

Photo: Union européenne


L'Union européenne et la Géorgie ont tenu la quatrième session du Conseil d'association le 5 février 2018. Le Conseil est l'organe le plus élevé qui ait été établi en vertu de l'accord d'association entre l'UE et la Géorgie pour superviser la mise en œuvre dudit accord et débattre des questions d'intérêt commun.

Le Conseil d'association s'est félicité du fait que les élections municipales qui se sont déroulées en octobre et novembre en Géorgie aient respecté les libertés fondamentales, que les candidats aient pu mener campagne librement et que, quoique partiaux, les médias de plus en plus libres et actifs aient permis d'alimenter un débat politique plus vaste, comme l'a signalé le BIDDH de l'OSCE dans son rapport préliminaire. Les deux parties ont souligné qu'il importe de répondre à toutes les recommandations relatives à l'administration des élections afin de poursuivre les efforts de mise en place d'un environnement propice à l'organisation d'élections dans des conditions démocratiques.

Le Conseil d'association a salué l'adoption de la réforme constitutionnelle et de l'avis globalement positif de la Commission de Venise, qui l'a interprétée comme l'achèvement de l'évolution de la Géorgie vers un système parlementaire. Le Conseil d'association a encouragé tous les acteurs politiques à œuvrer de concert et à maintenir un dialogue ouvert afin de renforcer les institutions démocratiques, de consolider le pluralisme démocratique en Géorgie et de faire avancer les réformes.

L'UE s'est une nouvelle fois déclarée prête à coopérer étroitement avec le gouvernement géorgien pour avancer sur les sujets communs du programme bilatéral UE‑Géorgie.

Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil de l'Union européenne.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus