Les ministres de l’Intérieur ont discuté de la réforme du système d'asile européen commun et de l'amélioration de la gestion des frontières

25.01.2018

Photo: Plamen Stoimenov (EU2018BG)


Les ministres de l’Intérieur des États membres de l’UE ont tenu à Sofia une réunion informelle pour discuter de thèmes liés à la réforme du régime d’asile européen commun, à la gestion des frontières et au Pacte mondial des Nations Unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Les ministres ont discuté de la réforme du système d'asile européen commun, qui a débuté en 2016 en réponse à la crise migratoire sans précédent. La présidence bulgare travaillera pour la finalisation de la réforme, afin de disposer d'un système flexible, efficace et fiable, qui permettra à l'UE de répondre de manière adéquate aux défis futurs. « Nous avons eu une discussion très fructueuse sur les principaux thèmes de l’Union européenne qui concernent tous les citoyens européens. Je voudrais remercier les États membres pour leur soutien et leur détermination de parvenir à un accord sur la question. Nous poursuivrons nos entretiens intensifs au niveau d’experts avec l’intention d’aboutir à un accord politique jusqu’à fin juin. J’espère que nous allons nous unir autour d’une décision qui rendra le système d’asile plus efficace et capable de répondre aux défis futurs », a souligné le ministre bulgare de l’Intérieur Valentin Radev.

Le commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, a salué la discussion. « Nous voulons tous un système d’asile permettant le partage équitable des responsabilités et de la solidarité entre les États membres. Je soutiens pleinement la présidence bulgare qui pose comme priorité l’avancement des négociations sur la réforme de Dublin et accélère les travaux dans cette direction », a déclaré Avramopoulos.

Le déjeuner de travail a été consacré aux aspects globaux de la migration dans le cadre des négociations à venir sur le Pacte mondial des Nations Unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Les ministres ont souligné la nécessité de trouver un équilibre entre les intérêts des pays d'origine, de transit et de destination finale, et ont discuté de la manière d'assurer une mise en œuvre du pacte mondial axée sur les résultats, en tenant compte de son caractère non contraignant.

Pendant les sessions de l’après-midi les participants ont abordé les questions de gestion des frontières, en particulier les aspects politiques du concept de gestion intégrée des frontières. Ils ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer le contrôle aux frontières, qui revêt une importance capitale à la fois pour le renforcement de la sécurité intérieure de l'UE et pour une meilleure gestion des migrations. Le débat était axé sur des questions telles que la coopération avec les pays tiers, l'augmentation du nombre de retours de ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier, la coopération interinstitutionnelle dans le contexte de la gestion des frontières.

Contexte

La réunion informelle des ministres de l'Intérieur des pays membres de l’UE s'est tenue le 25 janvier 2018 à Sofia. Les ministres des pays associés (Islande, Norvège, Suisse), les commissaires Dimitris Avramopoulos et Julian King, le coordinateur européen contre le terrorisme et les représentants du Parlement européen et du Secrétariat général du Conseil de l'UE, du Service européen pour l'action extérieure et des agences de l'UE dans le domaine de la justice et des affaires intérieures (EASO, eu-LISA, Eurojust, Europol, Frontex, FRA) ont aussi pris part à la réunion informelle.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus