Utilisation d'armes chimiques en Syrie: l'UE ajoute 4 personnes à la liste des sanctions

19.03.2018

Photo: Union européenne


Le 19 mars 2018, le Conseil a ajouté 4 personnes à la liste des personnes visées par les mesures restrictives instaurées par l'UE contre le régime syrien. L'UE a inscrit ces 4 personnes en raison de leur rôle dans la mise au point d'armes chimiques et leur utilisation contre la population civile, conformément à sa politique de lutte contre la prolifération des armes chimiques et leur utilisation.

Parmi ces personnes figurent un militaire haut gradé et 3 scientifiques travaillant au Centre d'étude et de recherche scientifique, l'entité publique chargée du développement et de la production d'armes non conventionnelles, y compris d'armes chimiques, ainsi que de missiles vecteurs. Cette entité fait l'objet de mesures restrictives de l'UE depuis le 1er décembre 2011.

L'UE avait déjà adopté, le 17 juillet 2017, des mesures restrictives contre des ressortissants syriens, précisément pour leur rôle dans la mise au point et l'utilisation d'armes chimiques.

La décision d'aujourd'hui porte à 261 personnes le nombre total de personnes soumises à une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et à un gel de leurs avoirs au motif qu'elles sont responsables de la répression violente exercée contre la population civile en Syrie, qu'elles bénéficient des politiques menées par le régime ou soutiennent celui‑ci, et/ou qu'elles sont liées à de telles personnes.

Pour lire le communiqué de press, cliquez ici.

Visiter la page consacrée à la réunion sur le site du Conseil de l'Union européenne.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus