Traditions et Culture

 
La culture de la Bulgarie a une capacité d’intégration incroyable. Des siècles durant, sur les terres bulgares ont cohabité plusieurs communautés ethniques, ce qui nous a appris à accepter les différences, qu’elles soient religieuses ou culturelles, ou qu’il s’agisse du modèle de vie. Les Bulgares ont toujours été ouvert au monde, et c’est surtout pour des raisons géopolitiques et historiques. La culture populaire bulgare est réceptive au nouveau et nos traditions reflètent nos valeurs fondamentales comme la tolérance et le respect des particularités culturelles, le rejet du racisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme.

Ceci est particulièrement visible lors de la célébration collective de fêtes comme Épiphanie (Yordanovden), Baba Marta, Guerguiovden et d’autres, ou dans les objets exquis de l’art artisanal comme les tapis de Tchiprovtsi, la dentelle de Kalofer, les ganses de Triavna.

 
Folklore bulgare

Le folklore bulgare est profondément lié au développement spirituel des Bulgares et aux traditions culturelles des autres peuples balkaniques. Des éléments de la vie spirituelle des anciens Thraces, des traditions slaves et protobulgares s’y enchevêtrent. Le christianisme et l’affirmation de l’écriture bulgare marqueront particulièrement les traditions bulgares après le 9ème siècle.

La musique bulgare impressionne par son harmonie, son rythme et sa dynamique, par le chant à deux voix et les mesures irrégulières. Les mesures irrégulières sont la caractéristique la plus typique de la musique folklorique bulgare. Ils n’existent pas dans la musique occidentale, et ce n’est pas un hasard si Bela Bartok les appelle «mesures bulgares». La ronde bulgare « horo » est une danse aux mesures irrégulières, les horos les plus connus étant la ratchenitsa, elenino horo et daïtchovo horo.

Les messages et la stylistique des exemples du folklore verbal bulgare dans toute sa diversité, du conte aux proverbes et adages, sont étonnants. Les contes et les légendes bulgares révèlent une vision du monde spécifique, fondée sur les conceptions et la symbolique mythologiques des Anciens et affirmant des valeurs universelles comme l’équité et l’honnêteté, le respect de la famille, l’amour du travail et l’entraide.

 
Patrimoine culturel

La cohabitation de différents peuples et le mélange de leurs cultures sont à l’origine du riche patrimoine culturel de notre pays. Environ 40 000 biens culturels immobiliers sont protégés par la Loi sur le patrimoine culturel, dont 33 réserves archéologiques, près de 15 000 sites archéologiques et 25 000 biens architecturaux et biens artistiques et historiques.

10 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial (UNESCO) se trouvent еn Bulgarie. Les sites culturels sont : le monastère de Rila, le tombeau de Kazanlak, le Cavalier de Madara, les monastères rupestres d’Ivanovo, Nessebar et l’église de Boyana. Les sites naturels : le parc national Pirin, le parc national Balkan central et la réserve naturelle Srebarna.

Dans les musées et les galeries d‘art bulgares sont conservés plus de 7 360 000 biens culturels meubles, dont le trésor d’or mondialement connu de Panagurichté.
 
 
Aujourd‘hui la chanson bulgare «Izlel e Delio haïdoutine», interprétée par Valia Balkanska, voyage dans l’Espace, de nombreux chanteurs d’opéra bulgares ont conquis les scènes mondiales, des musiciens, peintres, sculpteurs, architectes, designers et acteurs apportent leur contribution au développement de la culture en différents points de la planète.

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Accepter Refuser Plus